YBorder est la première plateforme Européenne de recrutement tech où les candidats sont recommandés par des chasseurs de têtes locaux. Grâce à notre système de matching intelligent, les sociétés inscrites peuvent entrer en contact avec des candidats à travers l’Europe qui correspondent précisément à leurs besoins en recrutement.

L'équipe de YBorder

YBorder c’est une dose quotidienne de fun et de bonne humeur, de la musique eighties à fond dans le bureau, du café gratuit à volonté, du vin au frigo et des casques de scooter à côté de la porte, ouverte aux visiteurs toute la journée.

Les bureaux situés au 1 rue Ambroise Thomas en plein centre de Paris, appartiennent à Baptiste Vavdin et Jean-Noël Houdu, deux noms bien connus du secteur du recrutement tech français.

Après avoir été à la tête du cabinet de recrutement Mobiskill pendant près de 5 ans, ils connaissent désormais tous les aspects de l’environnement start-up et digital en France et à l’international. Les deux français ont développé un concept de recrutement international: prenez-le comme un mix entre Uber et Tinder pour le recrutement des meilleurs geeks à travers le monde que le web peut offrir. Il est temps d’en savoir plus.

Hello Jean-Noël and Baptiste. Dites nous, est-ce le destin qui vous a rassemblé ou simplement le hasard ?

Probablement un peu des deux. Nous passions des entretiens pour nos premiers jobs respectifs et nous nous sommes retrouvés dans la même salle d’attente. Cela a dû être le coup de foudre au premier regard ou un acte divin puisque nous sommes devenus inséparables depuis ce jour…(rires)

On pourrait penser que gérer une start-up est déjà bien assez. Alors pourquoi avez-vous décidé de créer une deuxième société ?

L’idée de YBorder est née d’un problème que nous rencontrions quotidiennement chez Mobiskill. Nous avions – et avons toujours – accès à des candidats très qualifiés qui sont intéressés par de nouvelles opportunités…mais uniquement à l’étranger.

Pourquoi est-ce que cela pose problème ?

Et bien, Mobiskill ne pouvait pas satisfaire leurs besoins. Pas de placement implique des opportunités manquées. Et une opportunité manquée c’est un manque à gagner sur notre chiffre d’affaires. C’est aussi simple que ça. Nous avons réalisé que les cabinets de recrutement à travers le monde se trouvaient probablement dans une situation similaire puisqu’ils interviennent majoritairement sur leur marché local et non pas à l’international. De plus, les pays occidentaux font face à une pénurie de développeurs importante dans leurs propres pays. Rechercher des candidats internationaux est donc aussi dans l’intérêt de la société qui recrute.

Mais pourquoi ne pas simplement démarcher des clients internationaux ?

Mobiskill a déjà placé des candidats à l’international. Mais les sociétés à l’étranger travaillent déjà avec des cabinets de recrutement locaux. Choisir un cabinet de recrutement étranger pour embaucher des candidats internationaux est intéressant mais la société se limite aussi à un vivier de talents assez restreint. Et trouver de bons cabinets de recrutement dans X pays demande un minimum de ressources. Lors de recrutements internes, les RH ne pourraient pas facilement classer un candidat. Un recruteur anglais ne sait pas forcément quelles sont les bonnes écoles en France par exemple, et encore moins en Biélorussie. Certaines personnes ne savent même pas placer ce pays sur une carte.

Bien vu. Donc YBorder permet de mettre en relation un candidat venant de Bucharest et une start-up à Berlin…

Oui, et plus encore. Nous avons mentionné le problème des sociétés qui peinent à qualifier un candidat étranger. Cela est donc fait par un des partenaires de YBorder, soit un cabinet de recrutement local. Un cabinet de Roumanie va qualifier notre candidat roumain. Un cabinet français va qualifier un talent français; ils sont à même de dire aux recruteurs si EPITECH est une bonne école ou non. Le cabinet roumain ne le pourrait probablement pas.

D’accord, donc nous avons le candidat venant de Bucharest et une super boîte à Berlin…

…et un cabinet de recrutement en Roumanie. Ces cabinets permettent de rendre les profils des candidats comparables à l’échelle internationale.

Ok donc pour résumer, YBorder met en relation tous les acteurs impliqués dans un process de recrutement à portée internationale. Et qu’advient-il après ?

Oui c’est ça. Et après ? Une fois invité sur la plateforme, le candidat qualifié peut être contacté par n’importe quelle société inscrite qui serait intéressée par son profil. Mais c’est le candidat qui décide si la société peut le contacter ou non. On peut voir YBorder comme un mix entre Uber et Tinder, créé pour faciliter le recrutement de talents tech hors norme…n’importe où dans le monde. La société aime un profil, les candidats décident d’aller plus loin avec eux ou non.

…et de vivre heureux jusqu’à la fin des temps. En parlant du futur : comment se projète-t-il pour YBorder ?

Nous avons annoncé notre première levée de fond en janvier 2017, par le fond français ISAI. Notre objectif cette année est d’élargir notre présence en Europe et au Canada en nous associant avec davantage de cabinets de recrutement et de sociétés. Nous avons également de nombreuses idées pour développer un meilleur produit qui profitera au mieux à tous nos utilisateurs. Nous sommes impatients de constater le fruit de nos efforts.

Mais qui est vraiment le « nous » ?

Au début, « nous » c’était seulement nous deux et Maya qui travaillait chez Mobiskill. Nous avons décidé de profiter de ce qu’internet et la mondialisation avaient à offrir au recrutement et nous avons donc brainstormer quelques idées qui se sont peu à peu précisées. Puis Jérémy nous a rejoint et est devenu notre cerveau technique. Nous étions peut-être les architectes du projet, mais Jérémy en était le maçon, à poser les fondations, monter les murs etc. Il est maintenant accompagné de deux autres développeurs, Benjamin et Wendy. Il y a aussi Behnaz et Romain qui sont en charge de développer notre réseau de clients en Europe. Et notre dernière recrue est Camille, qui s’occupe de la communauté YBorder sur les réseaux sociaux et sur ce blog.

Une dream team quoi !

Absolument et sans aucun doute ! Chez YBorder nous sommes assez sélectifs sur les process de recrutement. Nous recherchons un certain niveau de compétence bien sûr, mais également des personnes avec des idées et des personnalités fortes. Nous souhaitons embaucher des personnes avec le même état d’esprit que nous, qui voient le monde dans sa globalité…un monde sans frontières.